vendredi 24 septembre 2010

Je sais, je vous néglige.

Mais est-ce que ça vous dérange tant ? Sérieusement ? Pourquoi ?

La Tête: Ah! La grande quête de compliment. Somme-nous vraiment en train d'exiger aux lecteurs de nous convaincre d'écrire? Avons-nous vraiment besoin d'une raison d'écrire? Est-ce que les points d'interrogations et les points d'exclamations doivent être espacés à la fin d'une phrase ou collés sur le mot ?

L'Pénis: C'est ben plus l'fun quand ça colle...

La Tête: Je suis même pas certaine de saisir ce que tu essaies d'insinuer...


L'Pénis: Come on! Collé, frotté, contact, mMMmmmMm dois-je en dire plus?

Sans plus tarder, je peux vous expliquer pourquoi je n'écris plus aussi souvent. Mais je vous avertis, ce n'est pas rose.

La Tête: Devrions-nous exhiber les raisons qui me semble si personnelles ?

Malgré que je me pose la question, j'ai quand-même envie de partager la vraie nature de mon retrait temporaire.

L'Coeur: Je suis d'accord. On ne devrait pas rien garder à l'intérieur.

Tout d'abord, il y deux semaines, mon père a fait une tentative de suicide. Sans embarquer dans les détails, disons que ça m'a préoccupé pas mal et ce n'était pas la première fois, ni la deuxième. Je suis allé lui rendre visite à l’hôpital avec un air de déception total ne sachant plus comment réagir et quoi faire de tout ceci.

Les Yeux: À nous relire, on dirait que ça nous affecte pas tant que ça avec les blagues écrites au début du billet...


À vrai dire, je suis un peu écœuré de tout ça. Je n'y crois plus. Je veux dire, je ne peux pas être tout le temps à ses côtés pour m'assurer qu'il ne fasse pas de conneries sous l'effet de l'alcool. C'est certain que je serais bouleversé si un jour il réussissait... mais je suis rendu à un point où je me dis, si c'est-ce qu'il veut, qu'il le fasse.

L'Coeur: On l'aime Le Père... on lui souhaite que du bien...

Mais je ne suis pas responsable de ses actions.

La Tête: C'est clair.

S'il ne veut pas s'aider... je ne peux que faire de mon de mon mieux pour lui démontrer que je suis là et que je tiens à lui. Mais il semble oublier ceci trop facilement... bref.

L'Coeur: Ouais, c'est difficile dans le fond d'en parler sans embarquer dans les détails... c'est très complexe comme situation et c'est encore plus compliqué détaillé la façon qu'on vit avec tout ça...

Par la suite, la soeur de ma blonde fût hospitalisée la fin de semaine suivante. Les faits des médecins étaient tout de même ceux-ci: "On ne sait pas ce qu'elle a. Mais on peut dire en ce moment qu'elle a 50% de chance de s'en sortir, 25% de rester "légume" ou 25% d'en mourrir."

La Tête: Encore une fois, sans détailler la situation, on vous partage que l'essentiel de l'information.

Je peux vous dire que ma blonde capote un peu. C'est normal. Je passe beaucoup de temps avec elle malgré que j'ai l'impression de ne pas lui donner plus d'attention ou de support que ça. C'est rough...

La Tête: En plus qu'avec la nouvelle job, la pression qu'elle apporte, il y a beaucoup de choses qui nous préoccupent ces jours-ci.

L'Coeur: Pas évident...

Alors c'est-ce qui se passe ces temps-ci. Je le gère du mieux que je peux et je ne recherche pas des suggestions, ni de l'appui, ni du support, ni d'encouragements. Justement, la nature froide de mon billet est à titre informatif seulement. Je vous néglige pas par paresse, et je ne cesse pas d'écrire, oh non. Mais disons qu'aujourd'hui, ce vendredi soir, je voulais trouver du temps pour informer peu importe qui "VOUS" soyez. Mais c'est à se demander, qui sont ceux que je néglige (non par choix) aujourd'hui ?

10 commentaires:

  1. lâche pas!!! continue à t'occuppe de ton monde c'est ce qui compte vraiement xxxxx

    Kath xxx

    RépondreEffacer
  2. Bonne chance avec tout ça, sincèrement. Je suis d'accord avec Kathleen, le plus important c'est de t'occuper des gens que tu aimes. Courage! xxxx

    RépondreEffacer
  3. Ouien, c'est pas bien drôle ... Je te souhaite que tout aille pour le mieux. Prends soin de toi aussi dans tout ça.

    RépondreEffacer
  4. This too shall pass.

    Je sais que c'est pas super enthousiasmant, mais c'est vrai.

    Fais ce que tu peux. Et garde courage.

    Tu n'es pas responsable, en effet...

    RépondreEffacer
  5. bizou mon coeur! oui ca me manque de te lire, mais on est tous occuper a notre facon...

    de mon bord, ya pas de blesser, mais beaucoup de tracas... alors, sti que je te comprend..mon blogue fait pitié aussi

    prend soin de ta copine, et surtout, de toi!

    RépondreEffacer
  6. Pense aussi a toi dans tout ça, tu es dans mes pensées mon chum

    RépondreEffacer
  7. C'est important d'être là pour les autres et dans ses moments là souvent on s'oublie un peu, comme si les autres en avait plus besoin. Mais ne t'oublie surtout pas dans tout ça, puisque pour être là pour les autres, il faut d'abord l'être pour soi-même. Prend soin de ton coeur!!!

    RépondreEffacer