jeudi 14 octobre 2010

Étouffe-toi avec ton millepertuis...

Depuis que je me bourre la face de suppléments, (Oméga-3, Millepertuis, etc.) je me sens beaucoup mieux. Vraiment.

La Tête: Les migraines se font plutôt rares.

L'Coeur: Je me sens plus léger aussi.

Moins agité et un peu plus reposé, on dirait que ma conscience s’éclaircît.

Elle: Est-ce que tu t'ennuies de ton ex ?

La Tête: LA question.

Moi: Je m'ennuie, oui.

Elle: Tu t'ennuies de quoi ?

Je lui ai expliqué que je m'ennuyais du positif de notre relation qui s'est terminé abruptement. Nos petites soirées à boire du vin tout en écoutant une multitude de séries ou de films avant d'aller se coucher. Bon, peut-être plusieurs d'entre-vous diriez que c'est plate, mais moi j'aimais bien ma petite vie casanière avec elle. C'est était pourtant si simple. On se cassait rarement la tête à savoir ce que l'on allait manger pour souper, ce qu'on allait regarder à la télévision. Voir même, qui allait s'approprier de la télévision pour jouer à un jeu sur console, car oui, s'était aussi une "gameuse".

Elle: Tu l'aime encore ?

L'Coeur: Non.

Je lui ai donc expliquer que ce n'était probablement pas une relation d'amour. Si ce l'était, ni un ni l'autre le ressentait comme ça devait l'être. On s’accommodait, mais on ne s'appuyait pas. L'interprétation dans notre couple chiait des tas à en boucher la cuve. Et au lieu de s'entraider à nettoyer le dégât et comprendre ce qui venait de se produire, on se pointait du doigt pour se déculpabiliser.

L'Anus: Ah les métaphores de marde ! On aime ça !

Bref, aujourd'hui, je ne crois pas qu'on s'aimait. Ou du moins, peut-être qu'on ne s'aimait pas comme on aurait souhaité être aimé. Peut-être qu'on était juste pas compatible en amour. Mais je sais qu'on était compatible sur tout plein d'aspects qui peuvent se faire amicalement, et c'est-ce qui me manque aujourd'hui.

La Tête: C'est juste difficile de tout oublier et de repartir à neuf.

Mais ça se travail, non ?

La Tête: Ça se travaille à deux.

L'Coeur: Et si on avait de la misère à travailler sur le couple, qu'est-ce qui fait dire que ça sera plus facile travailler l'amitié ?

Parce que maintenant je me bourre la face de suppléments et je me sens beaucoup mieux... genre ?

4 commentaires:

  1. C'est tellement facile de tout confondre quand tout va si vite! D'un autre côté, la vie étant ce qu'elle est, c'est difficile de prendre son temps et de laisser les sentiments se confirmer avant de s'être déjà embarqués. Et quand on le fait, est-ce que c'est plus simple? Non les questions sont du même ordre, sauf qu'on se demande si le fait d'y aller lentement ne fausse pas notre interprétartion de la relation dans un faux positif. Bref, d'un côté comme de l'autre, on est baisé (ou pas! ;-), reste donc à souhaiter avoir la chance de tomber sur la bonne personne. Pour le reste... y'a pas de garantie.

    RépondreEffacer
  2. C'était une relation à l'essaie, voilà tout. Si tu n'essaies pas, tu ne le sauras pas, t'as essayé et vous vous en êtes rendu compte avant que ça fasse trop mal. On ne peut pas savoir à l'avance si c'est le bon ou pas.. je t'ai dit que j'ai annulé un souper avec mon chum et lui également avant que la troisième fois soit la bonne? Et tu sais ce que je me suis dit avant même de partir?? Check toi criss de cave tu t'en vas perdre ton temps avec M. X... (on se connaissait déjà).
    Le souper fût agréable mais pas à en venir sur la banquette non plus. On a été jouer au pool pis j'suis vraiment 0 là-dedans: Soirée correcte mais j'me fais pas d'idée. 2 jours plus tard, il m'appelle, il aimerait qu'on se revoit. Vache comme 10, j'lui dit de venir chez nous parce que ça ne me tente pas de sortir (c'était l'hiver baon).. yé venu pis 2 ans plus tard je confirme qu'il n'est jamais reparti.

    Tu vois comment c'est simple? Mes hormones n'étaient pas dans l'tapis quand je l'ai rencontré, les siennes non plus. Quand t'es en manque de ... de cul, c'est vendredi on n'a pas peur des mots, ça te brouille l'esprit, et tes désirs prennent le dessus de tes vrais besoins affectifs.

    RépondreEffacer
  3. The Moon
    shines
    on a cat

    Meow

    ---

    SLEEPLESS IN SEATTLE

    There's much in the world that you can't explain.
    It's revealed for you to remember
    by the whispering voice of a distant train
    or a midnight rain in november.

    Horizon within! You can always find
    the keys to Enigma. Let's mention
    one basic Truth: of spirited Mind
    Is Nature naught but extension.

    Internal expanses! In dreams, ridden
    by fear and longing you roam
    that deep Southeast in your soul hidden
    ...on your random journey back home.

    ---

    As a native Swede, I am particularly proud of my love poetry suite Sonnets for Katie.

    My Poems

    My wallpaper art Babes!

    Sexuality introduces Death to Being; and indeed Life simultaneously. This is the profound Myth of the Eden. The work of the Serpent. Bringing us out of "blessed" Standstill. So, in contrast to the mindless pietism of vulgar Christianity, my personal "Christo-Satanism" should be given serious thought by the Enlightened Few, the Pneumatics, the 1% Outlaws. The Light Bringer must be rehabilitated, beacause if not, the All of it simply doesn't make sense: true Catholicism is necessarily Meta Catholicism.

    My philosophy

    Arthur Rimbaud, Max Jacob, Saint-John Perse, René Char, Henri Michaux, Roger Kowalski, Peter Ingestad...

    LE FRUIT DU CIEL

    Un orage nocturne illmuna maintenant l'Amazonie, franchis les Andes, envoya des jeux de cartes gigantesques et frappantes en bas à la Pampa –

    Puis: petit déjeuner à melon; café fumant!

    À la bague du cigare tu lis, étonné: GÉOGRAPHIE.

    My prosepoetry in French:

    Poétudes

    Et je traduise la poésie française en suédois:

    Ordgaller

    Schwarzes Birne!
    Aufforderung zur Erotik.

    My poetry in German:

    Fremde Gedichte

    Casualidad sopla la sangre
    de alguno señor desconocido
    durante los pocos restantes
    momentos del resplandor de faroles

    que se vislumbran tras el follaje
    flameando de las obsesiónes
    igual efimero como gotas
    del cinzano de la soledad –

    En aquel tiempo me levanta
    dentro uno incidente avejentado
    que en seguida palidece
    al camouflaje de abstraccion;

    chica, nadie conoce que tus grisos
    ojos significan aún; con todo
    el sueño que hube evacuado
    tu escudriñas nuevamente.

    Mi poesía aproximadamente española

    My classical music blog, for the expert listeners and connaisseurs:

    Eutonal

    And: reciprocity: for mutual benefit, you will do me a favor promoting your own blog on mine!

    The best way to do it is lining up as a Follower, since then your icon will advertise you indefinitely, and I will follow you in return. Let's forge a mighty alliance of synergy and common interest.

    Yours,

    - Peter Ingestad, Sweden

    RépondreEffacer
  4. Quels suppléments réduisent tes migraines?

    RépondreEffacer